Brexit : le Royaume-Uni enclenchera le mécanisme de sortie de l'Union européenne "avant fin mars" 2017

La Première ministre britannique, Theresa May, a enfin donné une date pour le début du processus de sortie de l'Union européenne.

\"Plus d\'excuses, nous voulons le Brexit maintenant\", peut-on lire sur cette pancarte brandie par un partisan de la sortie de l\'Union européenne, le 3 septembre 2016 à Londres (Royaume-Uni).
"Plus d'excuses, nous voulons le Brexit maintenant", peut-on lire sur cette pancarte brandie par un partisan de la sortie de l'Union européenne, le 3 septembre 2016 à Londres (Royaume-Uni). (MARC WARD / SHUTTERSTOCK / SIPA)

Le calendrier du Brexit se précise. La Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé, dimanche 2 octobre, que le Royaume-Uni enclencherait le mécanisme de sortie de l'Union européenne au début de l'année prochaine. "Nous déclencherons l'article 50 avant fin mars l'an prochain", a-t-elle assuré sur la BBC. Cet article, introduit dans le traité de Lisbonne de 2009, encadre la sortie d'un Etat membre de l'UE.

Elle a par ailleurs annoncé vouloir saisir au printemps 2017 le Parlement britannique pour abroger l'acte d'adhésion de son pays à l'Union européenne, dans un entretien au Sunday Times"Cela marquera la première étape pour faire du Royaume-Uni un pays souverain et indépendant à nouveau", déclare Theresa May, soulignant que cela signifiera "la fin de l'autorité de l'UE au Royaume-Uni".

"Une transition en douceur"

La Première ministre a promis une "transition en douceur" pendant laquelle le Parlement britannique sera invité à décider quelles lois européennes resteront en vigueur au Royaume-Uni. 

Une fois l'article 50 activé, le Royaume-Uni aura deux ans pour régler les modalités de son départ, un délai toutefois susceptible d'être prolongé. Tout en disant vouloir "le meilleur accord" possible pour le commerce et de "bonnes relations" avec les membres de l'UE, elle a assuré que son gouvernement répondrait à l'attente exprimée par les électeurs britanniques en matière de contrôle des migrations intra-européennes.