Brexit : le Royaume-Uni dans l'impasse

Le parlement britannique a voté non au texte renégocié par la ministre Theresa May a Bruxelles. Désormais c'est aux députés eux-mêmes de voter ou non une sortie de l'Union sans accord.

FRANCE 3

La voix cassée après une longe conversion avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, Theresa May a pris la parole devant le parlement britannique, hier, après le rejet du texte renégocié de sortie de l'Europe. "Soyons clairs, voter contre un départ sans accord et pour une prolongation ne résout pas les problèmes auxquels nous sommes confrontés", a averti la première ministre britannique.

L'opposition réclame le départ de Theresa May

Deux options balayées par Jeremy Corbyn, le chef de l'opposition, pour qui seules de nouvelles élections sont la solution. En Europe, l'exaspération est palpable. Pour Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit, le Royaume-Uni doit prendre sa responsabilité. Le compte à rebours est lancé, il ne reste plus que deux semaines avant la date du divorce. Selon le commissaire européen Pierre Moscovici, une sortie brutale doit être sérieusement envisagée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, lors d\'une session au Parlement sur le Brexit, le 12 mars 2018.
La Première ministre britannique, Theresa May, lors d'une session au Parlement sur le Brexit, le 12 mars 2018. (JESSICA TAYLOR / AFP)