Brexit : la lassitude gagne les Britanniques

Ce nouveau report obtenu par Theresa May donne l'impression aux Britanniques qu'ils ne verront "jamais le bout du tunnel", explique le journaliste Arnaud Comte depuis Londres, vendredi 22 mars.

FRANCE 2

L'Union européenne a décidé jeudi 21 mars d'accorder au Royaume-Uni deux options pour un report du Brexit, fixant désormais au 12 avril la date fatidique. Une annonce qui a fait réagir outre-Manche. Il y a "beaucoup de lassitude", explique le journaliste Arnaud Comte, vendredi 22 mars depuis Londres. "Les Britanniques ont de plus en plus l'impression que ce dossier s'éternise et qu'on ne verra jamais le bout du tunnel", poursuit-il.

Se prémunir d'un "no deal"

Avec cette nouvelle date fixée par l'Europe, "l'UE offre à Theresa May une nouvelle chance d'échouer, car si son texte n'est pas adopté la semaine prochaine, elle aura jusqu'au 12 avril pour demander un report plus long", explique Arnaud Comte, selon qui les 27 se prémunissent également d'un "no deal", puisqu'ils laisseront plus de temps aux Anglais pour trouver enfin une solution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation anti-Brexit devant le Parlement britannique, à Londres, le 27 janvier 2019.
Une manifestation anti-Brexit devant le Parlement britannique, à Londres, le 27 janvier 2019. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)