Brexit : faudra-t-il bientôt un visa pour les Européens ?

Un Brexit sans accord serait synonyme de frontières entre la France et l'Angleterre. Thesesa May avait prévu une période de transition, mais le gouvernement a durci sa position : ce sera non.

France 3

Dès le 1er novembre, fini la libre circulation. Si le Brexit dur est appliqué, il faudra peut-être bientôt un visa pour voyager entre la France et la grande Bretagne. Une situation presque impossible pour ce Britannique qui débarque de Londres à la gare du Nord (Paris) : "C'est impossible, il y a des liens historiques entre la France et l'Angleterre". Pour les Français qui s'apprêtent à partir pour la Grande-Bretagne, c'est la même incompréhension : "C'est dommage, je n'irai pas en Angleterre, j'irai voir ailleurs, il y a d'autres pays à visiter dans le monde", déclare ainsi ce Français.

Des aménagements à prévoir

Les menaces de Boris Johnson inquiètent aussi à Ouistreham, dans le Calvados. Le port s'est préparé pour le Brexit en aménageant des zones de contrôle douanier et vétérinaire, mais sans envisager le rétablissement des visas. "Si ces menaces étaient mises à exécution, il faudra réaliser des aménagements d'accueils pour que les voyageurs puissent stationner et attendre dans de bonnes conditions", explique ainsi Antoine de Gouville, directeur des équipements portuaires à la CCI de Caen Normandie. Sans oublier qu'un Brexit de ce type pourra compliquer la tâche des entreprises spécialisées dans le commerce international.

Le JT
Les autres sujets du JT
(TOBIAS SCHWARZ / AFP)