Brexit : et si le divorce n'avait pas lieu ?

En direct de Londres (Royaume-Uni), Clément Le Goff revient sur la situation en Angleterre.

France 2

À Londres (Royaume-Uni), des voix s'élèvent. Parlementaires, intellectuels, pétitions ou rassemblements, nombreux sont ceux qui militent pour renoncer au Brexit. Même s'il y a de l'embarras, tourner le dos aux résultats du vote est-ce vraiment une hypothèse plausible ? "Ce soir, ils sont assez nombreux à vouloir le croire. Des centaines de personnes sont rassemblées en ce moment à Trafalgar Square. Un rassemblement qui pourtant avait été interdit cet après-midi par la mairie de Londres et les organisateurs", explique Clément Le Goff, en direct sur place. 

Le doute 

"Tous contestent les résultats de ce référendum pourtant démocratique. Et il faut bien le dire, ici, à Londres, une petite musique commence à se faire entendre : et si ce fameux Brexit n'avait pas lieu ?", poursuit le journaliste de France 2. Des pétitions avec des millions de signatures, une classe politique plus divisée que jamais... autant de raisons qui permettent ce mardi soir de commencer à en douter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les manifestants tiennent des pancartes pro-européennes lors d\'un rassemblement anti-Brexit à Trafalgar Square, Londres le 28 juin 2016.
Les manifestants tiennent des pancartes pro-européennes lors d'un rassemblement anti-Brexit à Trafalgar Square, Londres le 28 juin 2016. (JUSTIN TALLIS / AFP)