Brexit : des zones de pêche désormais fermées aux navires français

Les pêcheurs français n'ont plus accès aux eaux de l'île de Guernesey dans la Manche depuis la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne vendredi 31 janvier et s'attendent à une baisse de leur activité.

Le Brexit a à peine eu lieu qu'il crée déjà des difficultés pour les pêcheurs français. Sorti de l'Union européenne vendredi 31 janvier à minuit, le Royaume-Uni bloque désormais l'accès à ses eaux poissonneuses. Les pêcheurs bretons et normands ne peuvent plus jeter leurs filets au large de l'île anglo-normande de Guernesey. "Cela met en péril notre métier. Cela va être difficile pour des entreprises d'y arriver", reconnait un marin. Avant de poursuivre : "j'espère qu'il y aura toujours une cohabitation possible avec les Anglais".

Autorisations individuelles

Dans ces eaux poissonneuses particulièrement riches, certains pêcheurs réalisent jusqu'à 80% de leur pêche. Cette suspension temporaire inquiète la profession. Elle concerne 140 bateaux français. Le Royaume-Uni délivrera des autorisations individuelles. Celles-ci sont à l'étude. La tension est vive puisque les marins britanniques peuvent encore débarquer et vendre en France. À terme, un millier d'emplois est potentiellement en péril sur les côtes françaises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pêcheur nettoie son filet sur le fleuve Irrawaddy (Birmanie), le 23 novembre 2016.
Un pêcheur nettoie son filet sur le fleuve Irrawaddy (Birmanie), le 23 novembre 2016. (YE AUNG THU / AFP)