Brexit : dernière semaine très chargée en négociations

Le divorce entre le Royaume-Uni et l'UE est prévu le 31 octobre. Plusieurs rencontres ont lieu du 11 au 16 octobre avant les dernières les 17 et 18 octobre pour éviter un Brexit sans accord.

FRANCEINFO

L'espoir serait de retour. Le négociateur en chef de l'UE Michel Barnier a eu ses mots dimanche 13 octobre : "Il reste encore beaucoup de travail à faire" d'ici le 31 octobre. Mais il a reconnu qu'il y a eu des avancées ce week-end.

Il y a trois dates majeures cette semaine. Les 17 et 18 octobre se tient un sommet européen à Bruxelles. L'UE espère qu'il y aura un accord à l'issue de ce sommet de la dernière chance pour une sortie pas trop douloureuse.

Samedi 19 octobre, une séance extraordinaire est exceptionnellement organisée au Parlement britannique. Les députés n'ont pas siégé un samedi depuis 1982 et la guerre des Malouines.

Un "super samedi" à Londres

Les députés devront adopter ou rejeter l'accord trouvé lors du sommet européen ou, si aucun accord n'a été trouvé, Boris Johnson sera obligé de demander un nouveau report du Brexit de trois mois à l'UE.

Le problème qui persiste entre Londres et Bruxelles, c'est celui de la frontière en Irlande entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande au sud. Les accords de paix de 1998 interdisent une frontière en dur entre ces deux pays. Concernant le marché unique européen, une des solutions serait que l'Irlande du Nord reste à la fois dans l'union douanière européenne et le marché britannique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des drapeaux britannique et européen installés par des militants opposés au Brexit devant le palais de Westminster, à Londres, en octobre 2017.
Des drapeaux britannique et européen installés par des militants opposés au Brexit devant le palais de Westminster, à Londres, en octobre 2017. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)