Brexit : de prochaines semaines décisives

L'Union européenne propose deux solutions pour une sortie de crise sur le Brexit. Le 12 avril prochain, les députés britanniques devront se prononcer sur le report... du report. Explications.

France 3

C'est un dernier sursis qui sonne comme un ultimatum. La Première ministre britannique a obtenu des 27 pays de l'Union européenne un nouveau calendrier pour le Brexit. "Le Conseil européen a décidé d'approuver l'accord de Strasbourg concernant le report. Nos décisions envisagent deux scénarios", explique Donald Tusk, président du Conseil européen.

La contestation fait rage

Le premier, dans lequel Theresa May convainc les députés de voter en faveur de l'accord de sortie. Si elle réussit, un report technique sera accordé jusqu'au 22 mai. Ce serait un moyen selon la Première ministre britannique de quitter l'Union européenne de façon ordonnée. Second scénario, le plus probable, un nouveau refus. Le Parlement britannique aura alors jusqu'au 12 avril pour décider d'un vote aux prochaines élections européennes. Emmanuel Macron met en garde : "En cas de no deal, c'est le peuple britannique qui sera le premier concerné". Une grande manifestation contre le Brexit est prévue samedi 23 mars dans les rues de Londres. Une pétition sur internet a récolté plus de trois millions de signatures pour un second référendum.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique Theresa May, le 22 mars 2019.
La Première ministre britannique Theresa May, le 22 mars 2019. (EMMANUEL DUNAND / AFP)