Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. A Londres à l'heure du Brexit, cette famille française est devenue britannique

Avril ou mai ? La date exacte de sa sortie de l'Union européenne est encore inconnue, mais l'heure des adieux se rapproche au Royaume-Uni. Le spleen du Brexit semble avoir gagné les Européens les mieux intégrés. Une équipe du magazine "Avenue de l'Europe" a rencontré des Français de Londres qui ont préféré anticiper les difficultés.

AVENUE DE L'EUROPE / FRANCE 3

"Oh là là, qu'est-ce qu'on a fait ?" Quand sa femme, ses enfants et lui ont reçu leurs quatre passeports britanniques, Jean-Marc Routier a "quand même eu un petit coup au cœur". Cette famille française habite depuis treize ans un pavillon londonien typiquement British. Les deux garçons fréquentent l'école anglaise. Jean-Marc est gestionnaire de fonds à la City, sa femme Sophie conseillère auprès du consulat de France. A priori, pas de quoi céder à la panique, et pourtant... le spleen du Brexit aurait-il fini par gagner les Européens les mieux intégrés au Royaume-Uni ?

Il y a un an, les Routier ont donc décidé d'adopter la nationalité britannique – sans renoncer à leur nationalité d'origine, comme le permet la législation française. "C'était important pour que les enfants puissent avoir le choix, explique Sophie Routier. Mais aussi pour que nous ne soyons pas traités différemment dans l'avenir, en cas de changement de gouvernement ou autre." 

Tout sauf "une garantie d'avenir"

Le Brexit ne permettant plus de vivre "en tant qu'Européens à l'égal des Britanniques, à nous de prendre nos responsabilités, et c'est ce qu'on a fait", conclut-elle. Pour son mari, ce nouveau passeport est tout sauf "une garantie d'avenir" : "un bout de papier qui nous permet d'avoir les mêmes droits, de voter dans ce pays, et de pouvoir pleinement participer à l'activité de ce pays dans lequel on a construit une vie depuis vingt-cinq ans".

Le privilège de devenir des citoyens de Sa Gracieuse Majesté aura tout de même coûté à la famille Routier près de 6 000 euros – sans parler des tests d'anglais et de civilisation britannique qu'il leur a fallu passer.

Extrait de "Rester ou partir ?", un reportage de Régis Nusbaum et Denis Bassompierre à voir dans "Avenue de l'Europe" le 27 mars 2019.

Avenue de l\'Europe. A Londres à l\'heure du Brexit, cette famille française est devenue britannique
Avenue de l'Europe. A Londres à l'heure du Brexit, cette famille française est devenue britannique (FRANCE 3)