Brexit : Boris Johnson suspend le Parlement pour court-circuiter les députés

En direct depuis Londres (Royaume-Uni), Arnaud Comte décrypte la manœuvre politique de Boris Johnson, qui a suspendu le Parlement britannique mercredi 28 août.

Encore une fois, l'Europe doit composer avec l'imprévisible Boris Johnson. À l'approche de l'échéance du Brexit, le Premier ministre britannique décide de suspendre le Parlement pendant plus d'un mois, ce qui s'apparente à un passage en force. "Boris Johnson a tout misé sur une stratégie, et il ne veut pas que cette stratégie tombe à l'eau", décrypte Arnaud comte, en duplex depuis Londres (Royaume-Uni).

Un acte légal pour une manœuvre politique

Il souhaite ainsi insinuer qu'il est prêt à reprendre les négociations avec l'Union européenne, en montrant qu'il est capable d'assumer une sortie sans accord. "Le problème, c’est que ce fameux 'no deal' est la hantise des députés britanniques, qui il y a quelques jours se sont réunis pour contrecarrer les plans de Boris Johnson. En suspendant le Parlement, ce qui est un acte légal, Boris Johnson va éviter que les députés lui coupent l'herbe sous pied", éclaire le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
(TOBIAS SCHWARZ / AFP)