Cet article date de plus de cinq ans.

La Grande-Bretagne divisée sur le mur de Calais

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
La Grande-Bretagne divisée sur le mur de Calais
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Clément Le Goff, le journaliste correspondant à Londres de France 3 est en duplex depuis la capitale anglaise.

En Grande-Bretagne, la construction du mur passe mal aussi. C’est un projet qui ne fait pas l’unanimité. "La presse anglaise le surnomme déjà la ‘grande muraille de Calais’. Les critiques pleuvent ici depuis quelques heures. 'Un mur monstrueux' selon les écologistes et sur les réseaux sociaux les Anglais se déchainent et le comparent au mur que Donald Trump veut construire à la frontière mexicaine" explique le journaliste de France 3.

Trois millions d’euros

"Une pétition est déjà en ligne. Le patron des routiers britanniques parle lui 'd’un gâchis financier'. La construction de ce mur coutera plus de trois millions d’euros entièrement financés par les Anglais. Ce qui surprend c’est que l’annonce intervient moins d’une semaine après l’annonce de Bernard Cazeneuve pour démanteler la jungle de Calais. Le gouvernement britannique explique que ce projet est né au printemps dernier" conclut Clément Le Goff.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.