Cet article date de plus de sept ans.

L'Union européenne inscrit la branche armée du Hezbollah sur sa liste noire

L'ensemble du mouvement chiite libanais est déjà considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des combattants du Hezbollah portent le drapeau libanais et le drapeau jaune du mouvement chiite à l'occasion du Jour des martyrs, à Beyrouth (Liban), le 11 novembre 2009. (RAMZI HAIDAR / AFP)

Réunis en conseil à Bruxelles, lundi 22 juillet, les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé d'inscrire la branche militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. Cette décision, prise à l'unanimité, intervient alors que le mouvement chiite est de plus en plus présent dans le conflit syrien.

Qu'est-ce que le Hezbollah ?

Le Hezbollah ("Parti de Dieu") est un parti chiite libanais, allié de l'Iran, qui l'a créé en 1982, et de la Syrie, qui l'a très longtemps aidé militairement. Il est devenu rapidement le fer de lance de la lutte contre l'occupation israélienne du Liban-sud. Ses opérations meurtrières ont notamment contraint l'Etat hébreu à retirer ses troupes du Liban, en 2000, après vingt-huit ans d'occupation.

Officiellement, le Hezbollah ne fait pas de différence entre sa façade politique et sa branche armée, car il se présente comme un "parti de la résistance" contre Israël. Il n'a d'ailleurs pas été désarmé à la fin de la guerre civile au Liban (1975-1990), contrairement aux autres milices libanaises. S'il ne dispose que de onze députés au Parlement sur 128 sièges, il y joue toutefois un rôle essentiel. Grâce à un solide réseau d'aides sociales, le Hezbollah est très populaire au Liban, notamment au sein de la communauté chiite (30% de la population).

Pourquoi sa branche armée est-elle visée ?

La décision des ministres de l'UE - qui doit encore être transcrite juridiquement pour entrer en application - repose sur des "preuves" que la branche armée du Hezbollah est liée à des actes terroristes perpétrés sur le territoire européen. Les ministres évoquent l'attentat qui a fait sept morts, dont cinq Israéliens, à Bourgas, en Bulgarie, le 18 juillet 2012.

L'UE ne cite pas l'implication croissante du Hezbollah dans le conflit syrien, aux côtés de l'armée du régime. C'est pourtant l'argument qui avait poussé Paris à plaider, dès le mois de mai, pour l'inscription du Hezbollah sur la liste des mouvements terroristes établie par l'Union européenne. Le Hezbollah a pris position sans ambiguïté en faveur de Bachar Al-Assad et ses troupes d'élite combattent aux côtés de l'armée syrienne.

"Compte tenu des décisions qu'a prises le Hezbollah et du fait qu'il a combattu très durement la population syrienne, je confirme que la France proposera d'inscrire la branche militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes" de l'UE, avait déclaré le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Qu'est-ce que cela va changer ?

Seule la branche militaire du Hezbollah est placée sur la liste noire européenne, alors que les Etats-Unis, par exemple, ont sanctionné l'ensemble du parti chiite. L'inscription sur la liste va entraîner un gel de ses avoirs et l'interdiction de visa d'entrée dans l'UE pour les personnes concernées. Les ministres européens assurent que ces sanctions n'empêcheront pas l'UE de "poursuivre le dialogue avec tous les partis politiques au Liban", y compris le Hezbollah, qui joue un rôle de premier plan, notamment au sein du gouvernement sortant, dirigé par le Premier ministre Najib Mikati.

Mais la mise en œuvre des sanctions va s'avérer complexe car "il est très difficile d'identifier les membres de l'aile militaire", selon Waddah Charara, professeur de sociologie à l'Université libanaise, interrogé par l'AFP. "Nous en connaissons peut-être une vingtaine. C'est l'appareil sécuritaire, et non pas militaire, qui est le plus efficace et le plus dangereux chez le Hezbollah", explique-t-il. Selon lui, "les restrictions et les ambiguïtés de la décision de l'UE laissent une latitude assez large au Hezbollah, d'autant que ce parti a toujours avancé masqué et possède de nombreux relais pour agir".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.