Islande : une éruption volcanique illumine le ciel près de Reykjavik

L'éruption s'est produite dans le système volcanique de Krysuvik, situé au sud du mont Fagradalsfjall dans la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l'Islande. Les autorités recommandent à la population de ne pas approcher des lieux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des images du ciel de Reykjavik après l'éruption volcanique du volcan Fagradalsfjall, vendredi 19 mars 2021.  (HALLDOR KOLBEINS / AFP)

Un volcan est entré en éruption, vendredi 19 mars, à une quarantaine de kilomètres de Reykjavik, a annoncé l'Agence météorologique islandaise. Le phénomène géologique a illuminé le ciel nocturne de la capitale islandaise d'un nuage rouge. Un flot de lave s'écoulait par ailleurs d'une fissure dans le sol à Geldingadalur, près du mont Fagradalsfjall, selon des images vidéo tournées par un hélicoptère des gardes-côtes.

Une photographie issue des images vidéo tournées par un hélicoptère des garde-côtes montre un flot de lave s'écoulant d'une fissure dans le sol à Geldingadalur, près du mont Fagradalsfjall, en Islande, le 19 mars 2021.
 (ICELANDIC COAST GUARD / AFP)

"L"éruption a débuté au Fagradalsfjall à Geldingadalur vers 20h45 GMT ce soir (21h45 à Paris). L'éruption est considérée comme de petite taille et la fissure est longue d'environ 500 à 700 mètres. La lave fait moins d'un km2 de taille", a indiqué dans un communiqué le service météorologique, qui surveille l'activité sismique. "Il y a peu d'activité éruptive dans ce secteur", a-t-il ajouté.

Des émissions de gaz pourraient survenir

Le système volcanique de Krysuvik, qui n'a pas de cratère principal, est situé au sud du mont Fagradalsfjall, sur la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l'Islande. Le site de l'éruption se situe à environ 5 km à l'intérieur des terres. La police et les gardes-côtes ont été dépêchés sur place mais la population s'est vu recommander de ne pas approcher les lieux.

L'aéroport international islandais de Keflavik et le petit port de pêche de Grindavik ne se trouvent qu'à quelques kilomètres, mais la zone est inhabitée et l'éruption ne devrait pas présenter de danger. Les autorités n'ont pas fait état de chute de cendres dans l'immédiat mais des fragments de téphra (du magma solidifié) et des émissions de gaz pourraient survenir. La police a ainsi recommandé aux habitants vivant à l'est du volcan de fermer leurs fenêtres et de rester à l'intérieur en raison des risques de pollution aux gaz.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.