Portugal : le feu continue sa progression

Les feux continuent dans la forêt de l’Algarve dans le sud du Portugal. Des milliers d’hectares ont déjà été détruits, la faute aux eucalyptus pour certains.

Voir la vidéo

Sixième jour de lutte pour les quelque 1 400 pompiers mobilisés au Portugal pour éteindre les feux. Le sud du pays, l’Algarve, est en proie aux incendies, et tous les moyens sont bons pour éteindre les braises. Des feux qui ont ravagé déjà plus de 21 000 hectares. Les piscines se sont transformées en réservoir d’eau. Un feu qui s’étend sur plusieurs villes, de Monchique à Sives, arrivant jusqu’à la côte.

La faute à l’eucalyptus ?

Les habitants assistent impuissants à la scène. "Les touristes m’ont dit ‘on s’en va, on reviendra dans un jour ou deux’. Le feu dure depuis quatre ou cinq jours, personne ne pendait que ça allait venir jusqu’ici", raconte un propriétaire de chambres d’hôte. À Monchique, des voix s’élèvent contre la non-prévention des risques dans la région et contre l’utilisation des eucalyptus par l’industrie du papier. Des arbres très inflammables. Pour les autorités portugaises, seules les conditions climatiques ont causé ces catastrophes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers, des soldats et des habitants portent un tuyau d\'incendie dans la ville de Rafina, à l\'ouest d\'Athènes, le 23 juillet 2018. La Grèce, qui a activé le mécanisme européen de protection civile, a reçu la proposition d\'aide de plusieurs pays dont l\'Espagne, la France, Israël, la Bulgarie, la Turquie, l\'Italie, la Macédoine, le Portugal et la Croatie. 
Des pompiers, des soldats et des habitants portent un tuyau d'incendie dans la ville de Rafina, à l'ouest d'Athènes, le 23 juillet 2018. La Grèce, qui a activé le mécanisme européen de protection civile, a reçu la proposition d'aide de plusieurs pays dont l'Espagne, la France, Israël, la Bulgarie, la Turquie, l'Italie, la Macédoine, le Portugal et la Croatie.  (COSTAS BALTAS / REUTERS)