Cet article date de plus de quatre ans.

Grèce : au moins deux morts et plus d'une centaine de blessés dans un séisme qui a frappé l'île de Kos

Au moins 120 personnes ont été blessées et les dégâts matériels sont importants. La forte secousse a été ressentie dans les îles grecques du sud-est de la mer Egée et sur les côtes turques, notamment à Bodrum. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un tremblement de terre a frappé l'île de Kos, le 21 juillet 2017, endommageant de nombreux bâtiments. (OSMAN TURANLI / SOCIAL MEDIA / REUTERS)

Un séisme a frappé les îles grecques du sud-est de la mer Egée en pleine saison estivale, vendredi 21 juillet, causant la mort d'au moins deux personnes à Kos. Selon les premières informations de la police, les deux victimes seraient des touristes l'une de victimes est d'origine turque et l'autre suédoise. Ces deux personnes se trouvaient dans le quartier animé de Kos quand le sol s'est mis à trembler. Ils ont probablement été tués dans la rue par l'effondrement du mur d'un bar ou par des pierres d'autres vieux bâtiments avoisinants qui ont subi d'importants dégâts. 

De lourds dégâts matériels 

Au moins "120" personnes ont également été blessées, selon le secrétaire d'Etat grec à la Marine marchande, Nektarios Santorinios. Entre quatre et cinq blessés se trouvent dans un état grave, selon la correspondante de franceinfo à Athènes. Deux hélicoptères ont été dépêchés à Kos pour les transférer vers l'île de Rhodes, mais les blessés les plus graves pourront être transférés dans la capitale grecque si leur état le permet, précise la correspondante.

De nombreux bâtiments ont été endommagés et les dégâts matériels sont très importants. Le ferry Blue Star Paros, par exemple, n'a pas pu accoster et a dû continuer son itinéraire vers Rhodes, explique l'agence de presse grecque Ana. Sur place, un témoin a filmé les dégâts sur une ancienne mosquée de la ville.

La magnitude du séisme est de 6,7 selon l'Institut géologique américain (USGS) et de magnitude 6 selon l'Observatoire d'Athènes, qui qualifie le séisme de "très fort". L'USGS a localisé l'épicentre (carte interactive) à 10 kilomètres au sud-est de la ville côtière turque de Bodrum et à 16,2 kilomètres à l'est de l'île de Kos.

L'Institut géologique américain (USGS) a localisé l'épicentre à 10 kilomètres au sud-est de la ville côtière turque de Bodrum et à 16,2 kilomètres à l'est de l'île grecque de Kos. (USGS)

La secousse ressentie à Rhodes et à Bodrum

Sur l'île grecque de Rhodes, la secousse a surpris les touristes dans leur sommeil. L'hôtel du club Marmara de Theologos, à 30 kilomètres de la ville de Rhodes, "a tangué comme un navire, et j'ai cru qu'il allait s'effondrer", témoigne une journaliste de l'AFP. "On a été très surpris. Cela nous a fait peur et on est immédiatement sortis", relate Teddy Dijoux, 38 ans, un père de famille résidant à l'hôtel-club. "Ça a duré longtemps. J'ai vite regroupé mes enfants pour sortir de l'hôtel", raconte Sylvia Jannot, 41 ans, encore sous le choc.

Outre les îles grecques, le séisme a touché les côtes occidentales turques, surtout la ville de Bodrum. La secousse a été ressentie pendant au moins une vingtaine de secondes, selon une journaliste de l'AFP. Celle-ci a ensuite dénombré au moins cinq ou six répliques de moindre intensité. De nombreuses fissures sont apparues sur les bâtiments, et l'hôpital de Bodrum a été évacué par précaution, selon les médias turcs. Le réseau de téléphonie mobile a été touché en raison d'une surcharge.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.