En Suède, une femme découvre 80 squelettes dans des sacs Ikea

Les squelettes ont été découverts près d'une église luthérienne, dans le sud du pays. Ils seraient là depuis plusieurs années, et auraient été stockés ainsi en raison de travaux. 

Des ossements humains découverts près d\'une église luthérienne en Suède, fin juillet 2014.
Des ossements humains découverts près d'une église luthérienne en Suède, fin juillet 2014. (KICKI KARLÉN)

Macabre découverte près d'une église luthérienne du sud-est de la Suède. Une habitante de Kläckeberga est "tombée", fin juillet, sur des dizaines de sacs Ikea contenant au total 80 squelettes, recouverts par une bâche. "Furieuse", elle a écrit un post de blog (lien en suédois), jeudi 31 juillet, pour faire part de son indignation et demander des réponses. Un message relayé par plusieurs médias suédois, vendredi 1er août.

Des membres de la paroisse, au courant de cet état de fait, lui ont expliqué que ces squelettes étaient stockés ainsi depuis 2009. A l'époque, l'église a entrepris des travaux pour rénover le bâtiment et permettre un accès aux personnes handicapées. Les squelettes, qui étaient enterrés sous le plancher, ont été exhumés. Mais ils n'ont jamais retrouvé de sépulture.

Des squelettes pluricentenaires

"Nous avions pour mission de collecter des informations et re-enterrer ces squelettes, dont certains auraient près de 500 ans, explique l'archéologue Ludvig Papmehl-Dufay au journal Local.se (lien en anglais). Mais cette opération a pris du retard, j'ignore pourquoi. L'église refusait de les enterrer ailleurs, et tout est devenu compliqué". 

Quant au mode de stockage de ces restes humains, Ludvig Papmehl-Dufay n'y voit pas forcément une mauvaise idée. "C'est vrai que c'est inhabituel, surtout pour des archéologues. Mais ces sacs Ikea ne sont pas si mauvais, ils peuvent ralentir le processus de décomposition de ces restes."