Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Les funérailles d'un nazi font polémique en Italie

Mort à l'âge de 100 ans la semaine dernière, l'ancien capitaine SS Erich Priebke devait bénéficier d'une cérémonie religieuse. Cérémonie annulée en raison de tensions. Explications.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militantes antifascistes sont bloquées par la police au passage du corbillard transportant la dépouille du SS Erich Priebke, à Rome (Italie), le 15 octobre 2013. (REUTERS )

Les funérailles religieuses du criminel de guerre SS Erich Priebke, qui devaient être célébrées par des intégristes catholiques près de Rome (Italie), ont finalement été annulées, mardi 15 octobre, en raison de tensions entre antifascistes et nostalgiques du nazisme. La cérémonie a été d'abord suspendue en fin d'après-midi, quand la préfecture de Rome a constaté qu'y participaient des extrémistes de droite qui n'étaient ni des amis, ni des parents de l'ex-capitaine SS. Puis l'avocat de Priebke a réagi en annulant ces obsèques religieuses privées.

Environ 500 manifestants antifascistes ont protesté tout l'après-midi devant le séminaire de l'Institut Pie X, siège en Italie de la communauté fondée dans les années 80 par monseigneur Marcel Lefebvre. La foule, qui chantait Bella Ciao et scandait "nous sommes antifascistes", s'est agitée à l'apparition d'un groupe d'une dizaine de néofascistes. La police est intervenue pour éviter des dérapages. Les autorités étaient particulièrement vigilantes, ces incidents intervenant à la veille de la commémoration des 70 ans de la déportation d'un millier de Juifs de Rome.

La tension était déjà forte dans l'après-midi quand l'arrivée du corbillard avait été huée aux cris d'"assassin" ou d'"emmenez-le à la décharge". Certains protestataires ont donné des coups de pied et de poing au convoi. Comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessus, un prêtre a été bousculé par la foule. De leur côté, les militants d'extrême droite, environ une trentaine rassemblés près du séminaire, ont fait le salut nazi et entonné des chants fascistes.

Condamné à perpétuité

Priebke, l'un des responsables du massacre des fosses Ardéatines à Rome en 1944 (335 civils tués, dont 75 Juifs), est mort vendredi dernier à l'âge de 100 ans. Il vivait depuis près de 15 ans dans la capitale italienne, assigné à résidence au domicile de l'un de ses avocats, après avoir été condamné à la réclusion à perpétuité.

Son corps devait rester pendant la nuit dans le séminaire, mais les lieux de sa probable crémation puis de sa sépulture restent indéterminés. En effet, ni l'Allemagne, son pays natal, ni l'Argentine où il a vécu caché pendant plus de 40 ans, ni Rome ne veulent de la dépouille de l'ex-capitaine SS.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.