En Allemagne, vive émotion après l'agression d'une centaine de jeunes femmes à Cologne

L'affaire fait la une des médias outre-Rhin, une partie de la classe politique estime que ces violences sont liées à l'afflux de réfugiés dans le pays.

France 3

La nuit du Nouvel An à Cologne, l'ambiance était festive et l'alcool très présent. Sur une place entre la cathédrale et la gare, des femmes ont été agressées sexuellement. "Nous avons subi des attouchements, mes amies aussi. Il y avait un groupe peut-être 30 ou 40 personnes", explique une jeune femme qui témoigne anonymement.

Une centaine de femmes ont porté plainte pour vol, menaces et agressions sexuelles. Toutes parlent d'hommes jeunes, d'origine étrangère, comme le confirme Wolfgang Albers, le chef de la police de Cologne : "La seule chose que l'on sait, c'est ce que rapportent les officiers de police sur place. Ils ont constaté qu'il y avait des jeunes hommes âgés de 18 à 35 ans, originaires d'Afrique du Nord et du monde arabe. Ce qui correspond à ce qu'ont dit les victimes", commente-t-il.

Politique d'accueil remise en cause

L'affaire tombe au plus mal pour Angela Merkel et sa politique d'accueil des réfugiés. Les autorités ont beau répéter que rien ne permet pour l'instant de mettre en cause des migrants, la chancelière a dû s'expliquer cet après-midi devant ses alliés. Ce mercredi 6 janvier, la police affirme avoir réussi à identifier trois des agresseurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police devant la gare ferroviaire de Cologne (Allemagne), le 5 janvier 2016.
Une voiture de police devant la gare ferroviaire de Cologne (Allemagne), le 5 janvier 2016. (OLIVER BERG / DPA / AFP)