Économie : vers la fin de l'évasion fiscale des grands groupes ?

Un accord sans précédent a été signé par 62 pays contre la délocalisation des profits. Explications.

FRANCE 2

En direct de Bruxelles, Valéry Lerouge donne des précisions sur l'accord signé par 62 pays contre la délocalisation des profits. "Les sommes en jeu sont énormes. Quand Amazone choisit le Luxembourg, ou Apple l'Irlande pour délocaliser leurs bénéfices, le manque à gagner pour les États est estimé entre 90 et 210 milliards d'euros qui s'évaporent chaque année, en toute légalité ou presque. Car ces multinationales profitent de la complexité fiscale et des 3 600 conventions bilatérales qui existent", explique le journaliste de France 2. 

Mettre de l'ordre

L'idée est donc de mettre de l'ordre dans tout ça. Une quinzaine de mesures devrait permettre de taxer les profits là où ils ont été réalisés, de taxer les brevets là où sont les chercheurs et une autre mesure obligera les États à communiquer les avantages fiscaux qu'ils octroient aux entreprises. "Personne ne croyait en cet accord quand la négociation a été lancée il y a deux ans. Il y avait de fortes réticences notamment du Luxembourg ou de l'Irlande. Ce lundi soir, ils font partie des 62 États qui sont tombés d'accord sur le texte", ajoute Valéry Lerouge. Il sera examiné jeudi prochain au Pérou par les ministres des Finances des pays du G20.

Le JT
Les autres sujets du JT
Siri est le logiciel d\'assistance vocale des téléphones d\'Apple.
Siri est le logiciel d'assistance vocale des téléphones d'Apple. (MANDY CHENG / AFP)