Crash EgyptAir : les familles de victimes réclament la vérité

Des familles de victimes ont manifesté devant l'ambassade égyptienne à Paris dimanche 19 mai. Ils réclament des sanctions contre la compagnie EgyptAir, impliquée dans le crash d'un avion en mai 2016.

FRANCE 3

Des visages graves devant l'ambassade égyptienne à Paris. Trois ans après le crash du vol EgyptAir, des familles de victimes se sont retrouvées dimanche 19 mai, unies dans la douleur et le combat. Elles continuent de réclamer la vérité sur cet accident qui a coûté la vie à 15 passagers français.

L'hypothèse de la surchauffe abandonnée

Le 19 mai 2016, un Airbus d'EgyptAir décolle de Roissy pour Le Caire (Égypte). Après trois heures de vol, il s’abîme en mer. Les autorités égyptiennes invoquent aussitôt la piste terroriste sans jamais apporter de preuves concrètes. "L'État égyptien et sa compagnie aérienne ne répondent pas aux questions", indique le fils d'une victime, Zakarya Sabil. Les enquêteurs français ont d'abord envisagé la piste d'un feu dans le cockpit déclenché par la surchauffe d'une tablette, une hypothèse jugée aujourd'hui invraisemblable. Selon les familles de victimes, l'avion n'aurait jamais dû décoller du fait de graves problèmes de maintenance. Ils veulent interdire de vol la compagnie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion d\'Egyptair sur le tarmac de l\'aéroport Ataturk d\'Istanbul, le 20 mai 2016.
Un avion d'Egyptair sur le tarmac de l'aéroport Ataturk d'Istanbul, le 20 mai 2016. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)