Crash EgyptAir : le désarroi des familles

En France, les familles des victimes s'inquiètent des lenteurs de l'enquête et des recherches et l'ont écrit à François Hollande.

FRANCE 2

Le 19 mai dernier, Julie Hesloin perdait en même temps son père et son frère. Pierre et son fils Quentin ont été victimes du crash du MS 804 d'EgyptAir disparu en Méditerranée. 66 victimes, dont 15 de nationalité française. C'était il y a un mois et la souffrance est toujours là. Julie Hesloin vient d'organiser avec sa famille une cérémonie d'adieu, mais faute de corps, elle a bien du mal à faire son deuil.

Manque d'informations pour les familles

"C'est un cap qu'on passe, mais on a besoin d'informations. On aurait besoin d'avoir des cercueils avec nos proches, d'avoir quelque chose de beaucoup plus concret", confie celle qui a perdu son père et son frère dans le crash. Pas de corps et si peu d'informations, le sentiment est partagé par toutes les familles de victimes qui découvrent les nouvelles dans les médias, comme la récente découverte de boîtes noires. Les familles ont donc écrit une lettre à François Hollande pour avoir des informations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des proches des passagers du vol MS804 d\'EgyptAir, jeudi 19 mai 2016 au Caire.
Des proches des passagers du vol MS804 d'EgyptAir, jeudi 19 mai 2016 au Caire. (KHALED DESOUKI / AFP)