Crash du vol MS804 : quels contrôles sur l'avion ?

Les raisons de l'accident ne sont pas encore connues, mais l'avion semblait sécurisé et les pilotes expérimentés.

FRANCE 2

Avant de disparaître des écrans radars au large d'une île grecque dans la nuit de mercredi à jeudi 19 mai, l'Airbus A320 d'EgyptAir s'est posé dans quatre aéroports différents en 24 heures. D'Asmara (Érythrée), il décolle pour Le Caire (Égypte), avant de partir pour Tunis (Tunisie), puis retour au Caire avant le départ pour Paris. Quatre aéroports et donc quatre possibilités pour déposer des engins explosifs dans l'appareil.

Des pilotes expérimentés, un avion sécurisé

Seule certitude : à Roissy, les soutes de l'avion ont été complètement vidées. Et trois agents de contrôle égyptiens avaient pris place à bord. Ils ont pour tâche de fouiller la cabine, mais aussi de passer dans les rangs et d'observer les passagers. Aux commandes de l'avion : des pilotes expérimentés. Le copilote est présenté comme un jeune extrêmement doué, gentil, souriant et sérieux. Quant au pilote principal, peu d'informations liées à sa personnalité circulent actuellement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion de la compagnie EgyptAir à l\'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d\'Oise), le 19 mai 2016.
Un avion de la compagnie EgyptAir à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise), le 19 mai 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)