Des centaines de milliers de femmes violées à la Libération en Allemagne

Le calvaire vécu par de nombreuses femmes en 1945 refait surface outre-Rhin. Pour les soldats alliés, à l'Est comme à l'Ouest, le viol était devenu une arme de guerre.

FRANCE 2

C'est un drame méconnu. Au moment de la Libération, en 1945, des milliers de femmes allemandes ont subi les viols des soldats.
France 2 a rencontré Rosemarie Arndt, qui ne peut oublier le calvaire qu'elle a vécu alors qu'elle n'avait que 16 ans. À l'époque, comme des milliers d'Allemands, elle fuyait la Prusse orientale face à l'avancée des forces soviétiques. La charge de l'Armée rouge fut sans merci et les femmes devinrent des proies de choix pour les soldats.

Des viols qui furent longtemps tabous

Réfugiée dans une ferme avec sa mère, des militaires sont arrivés et Rosemarie a été prise au piège. "Ils ont menacé de tuer ma mère, alors que moi, j'étais cachée dans le grenier. Il fallait faire quelque chose mais je ne savais pas quoi. Je n'avais que 16 ans, c'est la pire chose qui me soit arrivée", raconte-t-elle. Les soldats l'ont emmenée dans une maison et l'ont violée pendant une semaine.

Comme elle, de nombreuses jeunes Allemandes ont été victimes des alliés, sur le front soviétique comme à l'Ouest, lors de l'arrivée des soldats français, américains ou anglais. Cet épisode a longtemps été tabou en Allemagne.
 

Le JT
Les autres sujets du JT