Malte : le Premier ministre tombe pour la mort de la journaliste Daphne Galizia

L'enquête sur la mort de la journaliste Daphnedaphne Galizia a conduit au cabinet du Premier ministre de Malte, qui a annoncé sa démission. L'UE fait part de ses doutes en la justice de l'île mardi 3 décembre.

FRANCEINFO

Accueilli avec des œufs, conspué, le ministre de la Justice de Malte est escorté avant de rejoindre une réunion à La Valette. Deux ans après la mort inexpliquée de la journaliste Daphne Galizia, les habitants sont en colère et réclament des comptes aux autorités. Daphne Galizia, 53 ans, était une lanceuse d'alerte. Elle a été tuée le 16 octobre 2017 dans un attentat à la voiture piégée qui ne lui a laissé aucune chance.

Démission en janvier

Son blog était suivi par 400 000 personnes, l'équivalent de la population de Malte. Elle y dénonçait la corruption dans son île et montrait du doigt l'entourage du Premier ministre Joseph Muscat. L'arrestation d'un homme d'affaires, pour corruption, a permis à l'enquête, qui était au point mort, de remonter jusqu'à l'entourage du Premier ministre. Pour les proches de la disparue, il s'agit d'un assassinat politique. Joseph Muscat, soupçonné d'ingérence, a annoncé qu'il démissionnerait en janvier. Les députés européens lui ont demandé de laisser aller l'enquête à son terme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une veillée organisée à la mémoire de Daphne Caruana Galizia, le 16 octobre 2019 à Berlin.
Une veillée organisée à la mémoire de Daphne Caruana Galizia, le 16 octobre 2019 à Berlin. (CHRISTOPH SOEDER / DPA / AFP)