Christine Lagarde et DSK "désastreux", selon un économiste du FMI

EUROPE - Démissionnaire, il a aussi dénoncé "l'incompétence" du Fonds monétaire international.

Christine Lagarde, l\'actuelle directrice du FMI, et son prédécesseur, Dominique Strauss-Kahn, sont critiqués par un économiste de l\'institution, révèle CNN le 20 juillet 2012.
Christine Lagarde, l'actuelle directrice du FMI, et son prédécesseur, Dominique Strauss-Kahn, sont critiqués par un économiste de l'institution, révèle CNN le 20 juillet 2012. (NICHOLAS KAMM / AFP)

Les oreilles de Dominique Strauss-Kahn et Christine Lagarde ont dû siffler. Un économiste du Fonds monétaire international (FMI), en passe de quitter cette organisation, a fortement critiqué les dirigeants de l'institution, dans un document mis en ligne par sur le site de la chaîne américaine CNN (lien en anglais), vendredi 20 juillet. Les responsables du FMI de "la dernière décennie", dont DSK, ont tous été "désastreux", affirme Peter Doyle, conseiller au département Europe du FMI, dans sa lettre de démission (PDF) en date du 18 juin.

"Même sa directrice générale actuelle", la Française Christine Lagarde, malgré "son sexe, son intégrité et son ardeur", ne "peut racheter l'illégitimité fondamentale du processus ayant abouti à sa sélection", écrit-il.

Le FMI "incompétent"

Peter Doyle, qui fut au sein de son département chef de la division couvrant la Suède, le Danemark et Israël, attribue entre autre choses les "échecs du FMI en matière de surveillance" au "parti-pris européen" du Fonds. "J'ai honte d'avoir été associé au FMI", affirme-t-il.

L'économiste dénonce aussi "l'incompétence" du FMI, qui avait identifié les causes de la crise de la zone euro "de longue date"Selon lui, le FMI n'a pas formulé les "mises en gardes répétées et en temps utile qui s'imposaient" alors. Les racines de la crise que celle-ci traverse ont pourtant été, d'après lui, "identifiées bien en amont".