Changement d'heure : chaque pays européen doit choisir entre l'heure d'été ou d'hiver avant le mois d'avril 2019

Garder l'heure d'été ou l'heure d'hiver ? Chaque Etat membre doit faire son choix avant la fin du mois d'avril 2019. 

Un homme remet sa pendule à l\'heure en Allemagne, le 31 août 2018. (Photo d\'illustration)
Un homme remet sa pendule à l'heure en Allemagne, le 31 août 2018. (Photo d'illustration) (OLIVER BERG / DPA)

Alors qu'une consultation citoyenne visant à supprimer le changement d'heure dans les pays de l'Union a eu lieu cet été, chaque pays va devoir choisir entre l'heure d'été et l'heure d'hiver. Et ce, avant la fin du mois d'avril 2019, a annoncé la Commission européenne, le 14 septembre 2018. L'institution européenne a appelé les Etats à prendre leur décision "avec intelligence" pour éviter un patchwork d'horaires.

"J'ai confiance dans les Etats membres et le Parlement pour que cela soit fait avec intelligence, pour que les pays voisins se coordonnent bien sûr", a déclaré Maros Sefcovic, commissaire chargé de l'Energie, appelant à "trouver la meilleure solution pour nos citoyens et nos économies".

Trois fuseaux horaires en Europe 

La Commission justifie notamment sa proposition par le résultat d'une consultation publique en ligne cet été, à laquelle ont répondu 4,6 millions de personnes, dont 84% se sont prononcées en faveur d'une abolition du changement d'heure. La contrainte du changement saisonnier avait été introduite principalement pour des motifs d'économies d'énergie, mais il est aujourd'hui critiqué pour son impact sur la santé. 

Les pays de l'UE sont actuellement regroupés en trois fuseaux horaires différents : l'heure de l'Europe occidentale (Irlande, Portugal, Royaume-Uni), l'heure de l'Europe centrale (17 pays) et l'heure de l'Europe orientale (Bulgarie, Chypre, Estonie, Finlande, Grèce, Lettonie, Lituanie et Roumanie). La fin des changements d'heure saisonniers ne mettra pas fin à la liberté de chaque pays de décider de leur fuseau horaire.