Autriche : soupçonné dans une affaire de corruption, le chancelier Sebastian Kurz démissionne

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Autriche : soupçonné dans une affaire de corruption, le chancelier Sebastian Kurz démissionne
franceinfo
Article rédigé par
J. Helion - franceinfo
France Télévisions

Faisant face à des allégations de corruption, le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a annoncé sa démission, samedi 9 octobre.

C’est un séisme politique d’ampleur en Autriche. Le chancelier conservateur, Sebastian Kurz, a présenté sa démission dans une conférence de presse surprise, samedi 9 octobre. "Je veux céder la place pour éviter le chaos. Il serait irresponsable de glisser vers des mois d’impasse. Je suis juste humain, avec des émotions", a-t-il expliqué. Ce dernier était soupçonné, dans une affaire de corruption, d'avoir par le passé, utilisé des fonds gouvernementaux pour s’assurer une couverture médiatique favorable.

Un durcissement de la politique migratoire

Au départ, l’homme de 35 ans avait réfuté les allégations, mais une déclaration du vice-chancelier, estimant qu’il n’était plus apte à exercer, a contraint Sebastian Kurz à se retirer. Neuf autres suspects et trois organisations sont impliqués dans cette affaire. Le désormais ex-chancelier avait été élu en 2017, à seulement 31 ans, et avait durci sa politique, notamment par rapport aux frontières et aux conditions d’asile.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.