Terrorisme : la Belgique est mise en cause par la Turquie

Le pays est montré du doigt pour des failles dans son système de sécurité. Les explications de Sophie Neumayer.

L'un des kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, le 22 mars, aurait été arrêté cet été en Turquie. Une information affirmée par le président turc. "Ibrahim El Bakraoui a été arrêté à Gaziantep (Turquie) l'été dernier. Cette ville turque est l'une des voies de passage privilégiées entre la Syrie et la Turquie", explique Sophie Neumayer.

Expulsé le 14 juillet de Turquie

L'individu a été expulsé le 14 juillet dernier. Les autorités turques en auraient informé leurs homologues belges et néerlandais en leur précisant qu'il s'agissait d'un activiste. "Le président turc accuse les autorités belges de ne pas avoir fait le lien avec les jihadistes, et ce malgré leur mise en garde", poursuit la journaliste. Ibrahim El Bakraoui était déjà connu des services de police pour des faits de grande délinquance.

(- / INTERPOL)