Belgique : sécurité renforcée dans les aéroports

L'aéroport de Zaventem, cible de l'attaque terroriste du 22 mars, est encore fermé. Dans les autres plateformes du pays, des règles beaucoup plus drastiques ont été adoptées.

FRANCE 2

Ils sont fouillés par un policier, avant même leur entrée dans l'aéroport de Liège. Les passagers sont contrôlés un par un, et les bagages sont inspectés par un chien militaire spécialisé dans la détection d'explosifs. Chaque valise est ensuite passée aux rayons X par la douane. Depuis les attentats de Bruxelles le 22 mars, la sécurité est renforcée dans les aéroports belges.

Une charge de travail décuplée

Autre nouveauté : la présence de l'armée sur le site. Des militaires sont déployés aux côtés des policiers, à l'intérieur comme à l'extérieur, pour sécuriser des halls d'embarquement de plus en plus chargés. Depuis la fermeture de l'aéroport de Zaventem à Bruxelles, les passagers sont redirigés vers les autres aéroports du pays, où les agents sont débordés. Avec 7 000 passagers et une centaine de vols par jour, l'aéroport de Liège a vu son trafic quotidien multiplié par dix depuis les attentats.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aéroport de Bruxelles (Belgique) a été touché par un double attentat-suicide, le 22 mars 2016.
L'aéroport de Bruxelles (Belgique) a été touché par un double attentat-suicide, le 22 mars 2016. (IRINA KALASHNIKOVA / RIA NOVOSTI / AFP)