Attentats de Bruxelles : Salah Abdeslam et Mohamed Abrini déclarés coupables d'assassinats

Les attaques du 22 mars 2016 à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem et dans le métro bruxellois ont fait 32 morts et plusieurs centaines de personnes blessées ou traumatisées.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des parties civiles se rendent au tribunal de Bruxelles pour assister au procès des hommes soupçonnés d'être impliqué dans les attaques qui ont fait 32 morts dans la capitale belge en mars 2016, le 25 juillet 2023. (NICOLAS MAETERLINCK / BELGA MAG / AFP)

Tous deux encourent une peine de réclusion à perpétuité. Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, déjà condamnés à la prison à vie à Paris pour les attentats du 13 novembre 2015, ont été déclarés coupables d'"assassinats dans un contexte terroriste", mardi 25 juillet, au procès des attentats jihadistes du 22 mars 2016 à Bruxelles. Il s'agit de l'infraction la plus grave retenue devant la cour d'assises de la capitale belge, chargée de juger ces attaques suicides qui avaient fait 32 morts et environ 700 personnes blessées ou traumatisées.

Salah Abdeslam a contesté sa participation aux faits. Arrêté le 18 mars 2016 dans la commune bruxelloise de Molenbeek, le Français était en prison le jour des attaques survenues dans la capitale belge. Quant au Belgo-Marocain Mohamed Abrini, identifié comme "l'homme au chapeau", il a accompagné les deux assaillants qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem le matin du 22 mars 2016. Une heure plus tard, un troisième homme avait déclenché sa ceinture d'explosifs dans un métro en plein quartier européen.

Les peines des coupables connus en septembre

Dans ce procès hors norme ouvert en décembre 2022 dans la capitale belge, neuf hommes ont comparu. Un dixième accusé a été jugé en son absence car il est présumé mort en Syrie. Le Tunisien Sofien Ayari, complice de la fin de cavale de Salah Abdeslam, arrêté comme lui le 18 mars, et le Rwandais Hervé Bayingana Muhirwa, accusé d'avoir hébergé notamment Mohamed Abrini à Bruxelles, sont toutefois déclarés coupables de participation aux activités d'un groupe terroriste.

Les deux derniers accusés, les frères Smail et Ibrahim Farisi, qui comparaissaient libres, ont été acquittés.

Comme le veut la loi belge, les peines visant les accusés déclarés coupables ne seront prononcées que dans un deuxième temps, après une nouvelle phase de réquisitions et de plaidoiries de la défense. Cette étape n'interviendra que début septembre, après les vacances judiciaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.