Attentats de Bruxelles : Najim Laachraoui aurait travaillé pendant cinq ans à l'aéroport de Bruxelles

Selon une chaîne de télévision flamande, le terroriste avait travaillé comme intérimaire à Zaventem jusqu'à fin 2012, quelques mois avant de partir en Syrie.

Image de vidéosurveillance montrant Najim Laachraoui à gauche, Ibrahim El Bakraoui et un homme au chapeau encore recherché dans le hall de l\'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016
Image de vidéosurveillance montrant Najim Laachraoui à gauche, Ibrahim El Bakraoui et un homme au chapeau encore recherché dans le hall de l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016 (POLICE FEDERALE BELGE / SIPA)

Son expérience a dû jouer au moment de préparer l'attaque de Zaventem. Najim Laachraoui, l'un des deux jihadistes qui se sont fait sauter dans le hall des départs le 22 mars, a travaillé comme intérimaire jusqu'à fin 2012 à l'aéroport Bruxelles-National, quelques mois avant son départ pour la Syrie, affirme la télévision flamande VTM, mercredi 20 avril.

Il était déjà apparu que Najim Laachraoui, qui a commis ces attentats au côté d'Ibrahim El Bakraoui, avait effectué deux jobs d'été au Parlement européen à Bruxelles, en 2009 et 2010, "pour une entreprise de nettoyage", selon le Parlement européen.

Une salle de prière clandestine découverte à l'aéroport

La chaîne VTM affirme par ailleurs qu'une salle de prière clandestine avait été découverte peu avant les attaques du 22 mars "dans les caves" de l'aéroport, où "du personnel radicalisé se retrouvait pour se réunir et prier secrètement". Elle avait été fermée par l'exploitant. Une liste "d'au moins 50 employés" jugés radicalisés et disposant d'un badge d'accès à l'aéroport a entre-temps été établie, selon VTM.