Cet article date de plus de neuf ans.

Attentat contre un lycée en Italie : un suspect arrêté

La police a arrêté mercredi soir le responsable présumé de l'attentat qui avait tué sur le coup une lycéenne de 16 ans et blessé cinq de ses camarades le 19 mai. Il aurait avoué les faits.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des fleurs et des messages devant le lycée Francesca Morvillo Falcone à Brindisi (Italie) dimanche 20 mai 2012 après l'attentat qui a tué samedi une lycéenne et blessé 5 de ses camarades. (CONTROLUCE / AFP)

La police a arrêté dans la soirée du mercredi 6 juin le responsable présumé de l'attentat contre le lycée de Brindisi, dans le sud de l'Italie, annoncent plusieurs médias italiens. Cet attentat avait tué sur le coup une lycéenne de 16 ans et blessé cinq de ses camarades le 19 mai devant un l'établissement scolaire, provoquant une grande émotion dans le pays.

L'homme a été identifié comme étant un certain Giovanni Vantaggiato, âgé de 68 ans, originaire du village de Copertino près de Lecce, qui aurait avoué les faits, a annoncé l'agence Ansa. Avant l'arrestation du suspect, les médias avaient indiqué qu'un homme était interrogé depuis plusieurs heures au parquet de Lecce (sud) et que les enquêteurs penchaient pour la piste d'une "vengeance d'ordre privé", aux motifs encore obscurs.

Que sait-on du suspect ?

Giovanni Vantaggiato serait pompiste ou retraité de cette profession et les enquêteurs ont réuni des éléments "hautement significatifs" à son encontre. Le suspect aurait été localisé grâce aux images des caméras de surveillance qui auraient filmé à plusieurs reprises sa voiture ainsi que celle d'un membre de sa famille, selon le quotidien italien La Repubblica.

Les médias italiens ont essayé d'éviter cette fois tout dérapage alors qu'au début de l'enquête, un premier suspect et son frère avaient été interrogés longuement avant d'être complètement dédouanés. Ils avaient été livrés à la vindicte publique, certains journalistes ayant même révélé leurs noms et adresse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.