Italie : un week-end pascal sous haute tension

En une semaine, la police italienne a effectué une série de trois arrestations de jihadistes présumés. La menace d'un attentat est élevée selon les autorités italiennes alors que Rome s'apprête à célébrer le week-end pascal.

FRANCE 2

Depuis le début de la semaine, les arrestations de jihadistes présumés se multiplient. Parmi les personnes arrêtées, un italo-marocain de 23 ans soupçonné de préparer un attentat au camion bélier dans la région de Turin, et un imam de 58 ans qui dirigeait un centre islamique dans le sud du pays. Il y encourageait les enfants à décapiter les non-musulmans. Enfin, jeudi matin, cinq personnes ont été arrêtées. Elles sont soupçonnées d'appartenir au réseau de l'auteur de l'attentat du marché de Noel à Berlin en décembre 2016. Elles lui auraient fourni de faux papiers.

Des milliers de policiers mobilisés

Pour Marco Minniti, le ministre de l'Intérieur, la menace de terrorisme islamiste n'a jamais été aussi forte en Italie. C’est dans ce contexte de haute tension que débute le week-end pascal à Rome. Des milliers de policiers sont mobilisés, le centre-ville quadrillé, et des tireurs d'élite positionnés sur les toits. La capitale italienne et le Vatican sont des cibles potentielles du groupe Etat islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une religieuse place Saint-Pierre-de-Rome, au Vatican.
Une religieuse place Saint-Pierre-de-Rome, au Vatican. (MAXPPP)