Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Elle a passé les 19 premières années de sa vie parmi les nazis, elle témoigne dans "Complément d'enquête"

Heidi Benneckenstein a eu une enfance abreuvée de chants nazis, avec des vacances dignes des Jeunesses hitlériennes. Aujourd'hui, elle témoigne dans cet extrait d'un reportage de "Complément d'enquête" sur les "aussteiger", les repentis.

Voir la vidéo
COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2

Vivre entre soi, c'est le projet de ces communautés néo-nazies, où tout est codifié. Jusqu'aux vacances dans des camps aux allures de Jeunesses hitlériennes. Dans ces colos clandestines où le temps semble s'être arrêté en 1945, les enfants sont entraînés militairement, et doivent prêter serment de fidélité à l'idéologie nazie.

Heidi Benneckenstein, 26 ans, a été l'un d'entre eux. Une fillette blonde en tablier et socquettes blanches de 8 ou 9 ans, sur la photo qu'elle montre à la journaliste de "Complément d'enquête". Une photo prise dans un camp d'été des Jeunesses patriotes, explique-t-elle. "Même les plus petits devaient apprendre à se tenir en rangs, on nous entraînait à le faire. Ça pouvait durer deux heures, par des températures négatives ou par 30 degrés en été. Je trouvais ça effrayant", se souvient-elle.

Une autobiographie qui remue l'Allemagne

Une mère au foyer bavaroise, attachée au respect de la tradition, un père inspecteur des douanes qui voit en ses quatre filles la future élite du prochain Reich, et les abreuve de chants nazis. Exemple : "Nous étions de jeunes soldats / qui jamais ne trahissons le drapeau / rebelles, rebelles / la mort et le diable sont nos compagnons". "Je crois que mon père ne voulait pas qu'on soit trop autonomes, pense Heidi aujourd'hui. Les parents néo-nazis font tout pour insuffler cette idéologie le plus tôt possible à leurs enfants, pour bien leur enfoncer dans le crâne, qu'ils la gardent toujours, ne s'en affranchissent jamais."

Heidi, elle, s'en est affranchie. C'est en tombant enceinte qu'elle a eu un électrochoc. Elle réussit à se libérer du carcan familial, de l'idéologie nazie, et en a tiré un récit autobiographique qui remue l'Allemagne : Ein deutsches Mädchen - Mein Leben in einer Neonazi-Familie, "une jeune fille allemande, ma vie dans une famille néo-nazie".

Extrait de "Allemagne : la marche des nazis", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 18 octobre 2018.