Relance : Angela Merkel va-t-elle sauver l’Europe ?

Angela Merkel a pris la tête de l’Union européenne, mercredi 1er juillet. La chancelière allemande devra convaincre les pays réticents d’adopter le plan de relance d’au moins 500 milliards d’euros.

France 2

Beaucoup d’Européens vont avoir du mal à la reconnaître. Angela Merkel longtemps identifiée comme le visage de l'austérité s’est transformée en championne de la relance. Elle est désormais prête à sortir ses milliards, pour voler au secours des pays en crise. Son plan de relance d’au moins 500 milliards de subventions, présenté avec la France, elle le défend avec passion alors que l’Allemagne vient de prendre la présidence de l’Union européenne mercredi 1er juillet.

Un virage à 180 degrés

"Les attentes envers la présidence allemande de l’Union sont grandes. Et je dois dire au nom de notre gouvernement qu’on est décidé à tout faire pour que l’on puisse avancer en tant qu’Européens", a-t-elle déclaré. Un virage à 180 degrés pour la chancelière qui, il y a six ans, imposait une crise d’austérité à la Grèce.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande, Angela Merkel, donne une allocution télévisée depuis Berlin, le 18 mars 2020.
La chancelière allemande, Angela Merkel, donne une allocution télévisée depuis Berlin, le 18 mars 2020. (STEFFEN KUGLER / BUNDESREGIERUNG / AFP)