Maintien de l'ordre : ce que font nos voisins

Alors que le système français est au cœur d'une polémique. Que font nos voisins européens en matière de maintien de l'ordre ?

Voir la vidéo
France 2

Douze semaines de contestations. Douze semaines de face à face entre manifestants et forces de l'ordre, et des milliers de blessés dans les deux camps. Affrontements, tirs de LBD, grenades de désencerclement : le maintien de l'ordre à la française est au coeur des critiques. Alors, que font nos voisins européens ?

Brigade anti-conflit

En Allemagne, le mot clé c'est "désescalade", avec comme outil des canons à eau et des messages par haut-parleurs pour disperser les manifestants. Avec la police fédérale, pas de grenade de désencerclement, pas de lanceurs de balles de défense : les policiers sont souvent à mains nues, au contact des manifestants, sans même un bouclier. Au milieu du cortège, il y a aussi une brigade anti-conflit, des personnes formées à la psychologie, chargée d'encourager le dialogue. Ce genre de police se retrouve en Suède, aux Pays-Bas, au Danemark, en Espagne ou encore en Angleterre.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien boxeur Christophe Dettinger face aux forces de l\'ordre, le 5 janvier 2019 à Paris.
L'ancien boxeur Christophe Dettinger face aux forces de l'ordre, le 5 janvier 2019 à Paris. (MARION VACCA / HANS LUCAS / AFP)