Droit à l'avortement : l'Allemagne supprime une loi de l'ère nazie sur l'IVG

Le controversé paragraphe 219a du Code pénal allemand interdisait la "publicité" pour l'interruption volontaire de grossesse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les députés allemands assistent à la 44e session du Bundestag, à Berlin, le 25 juin 2022. (BRITTA PEDERSEN / DPA / AFP)

Alors que le droit à l'avortement vient de connaître un recul sans précédent aux Etats-Unis, il progresse en Allemagne. Le Parlement allemand a abrogé, vendredi 25 juin, une loi remontant à la période nazie qui limitait l'information sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Le controversé paragraphe 219a du Code pénal, adopté en 1933 peu après qu'Adolf Hitler se fut arrogé les pleins pouvoirs, interdisait la "publicité" pour l'IVG.

Les médecins détaillant quelles méthodes d'avortement ils employaient risquaient "jusqu'à deux ans d'emprisonnement ou une amende". Les partis de la coalition gouvernementale, les sociaux-démocrates (SPD), les Verts et les libéraux (FDP), ont voté pour la suppression de cette interdiction, tandis que les chrétiens-démocrates (CDU) et l'extrême droite (AfD) ont voté contre.

"Un jour immense pour les médecins"

La ministre écologiste des Droits des femmes, Lisa Paus, a salué "un jour immense pour les médecins, mais surtout pour toutes les femmes de ce pays". Le ministre libéral de la Justice, Marco Buschmann, avait jugé "absurde" et "d'un autre temps" que "tous les trolls et complotistes" puissent s'exprimer au sujet de l'IVG mais que les médecins n'aient pas le droit d'informer correctement le public.

La loi votée vendredi permettra aussi d'annuler les condamnations à des amendes infligées ces dernières années à des médecins qui fournissaient des informations en ligne sur le sujet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.