Guerre en Ukraine : l'Allemagne se dit prête à accueillir des déserteurs de l'armée russe

La ministre allemande de l'Intérieur, Nancy Faeser, a déclaré jeudi que le pays était prêt à accueillir les déserteurs de l'armée russe, les estimant "menacés de grave répression".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nancy Faeser, le 20 septembre 2022 à Luxembourg (Luxembourg). (WOLFGANG KUMM / DPA / AFP)

"Celui qui s'oppose courageusement à Poutine et se met ainsi en grand danger peut demander l'asile politique en Allemagne". La ministre allemande de l'Intérieur, Nancy Faeser, a déclaré jeudi 22 septembre, dans une interview au journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, que le pays était prêt à accueillir les déserteurs de l'armée russe, estimant qu'ils sont "menacés de grave répression", après l'annonce par Vladimir Poutine de la mobilisation partielle de réservistes russes.

> > Guerre en Ukraine : suivez toute l'actualité du conflit en direct

Même son de cloche du côté du ministre allemand de la Justice, Marco Buschmann, qui a déclaré dans un tweet, mercredi, que les Russes fuyant leur pays étaient "les bienvenus", notant sous le hashtag "mobilisation partielle" qu'apparemment "beaucoup de Russes quittaient leur pays".

Depuis plusieurs mois, l'Allemagne a déjà accueilli 438 opposants au Kremlin, menacés ou poursuivis par les autorités russes, a précisé Nancy Faeser, en particulier des journalistes. L'obtention de l'asile politique n'a toutefois rien d'automatique. Il s'agit de décisions individuelles qui sont assorties d'un contrôle de sécurité, a rappelé la ministre de l'Intérieur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.