Cet article date de plus de trois ans.

Emmanuel Macron : ses déclarations au "Der Spiegel" provoquent des réactions

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Emmanuel Macron : ses déclarations au "Der Spiegel" provoquent des réactions
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de la République a pris la parole dans un entretien accordé à l’hebdomadaire allemand "Der Spiegel". Des mots et des explications qui n’ont pas laissé certains opposants de marbre.

Emmanuel Macron en allemand dans le texte, mais compréhensible par tous. "Je ne suis pas arrogant", proclame le chef de l’État à la une de Der Spiegel, avec cette précision : "Je dis et je fais ce que je veux." C’est donc une parole présidentielle sans détour qu’a recueillie l’hebdomadaire allemand, et un Emmanuel Macron qui rend les coups. Le taxe-t-on de faire une politique pour les riches ? "Mon prédécesseur a taxé les riches à un taux jamais égalé. Et qu’est-ce qu’il s’est passé ? Ils sont partis. Est-ce que le chômage a baissé ? Non." François Hollande appréciera sûrement.

Une "jalousie française"

L’actuel président n’est pas plus tendre pour ceux qui pensent qu’il faut distribuer de l’argent public : "Ce n’est pas moi qui distribue l’argent, mais les futures générations. Donc, c’est mon devoir de dire : quelque chose doit changer". Le chef d’État déplore enfin un certain état d’esprit qui selon lui règne en France vis-à-vis de ceux qui réussissent : "Je ne céderai pas au triste réflexe de la jalousie française. Parce que cette jalousie paralyse le pays". C’est cette phrase-là qui provoque aujourd’hui à gauche comme à droite les plus vives réactions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.