Vidéo Inondations mortelles : routes englouties, maisons détruites, commune coupée du monde... Les images de la catastrophe en Allemagne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Catastrophe naturelle en Allemagne : le bilan des intempéries s'alourdit après un glissement de terrain
FRANCE 2
Article rédigé par
P.Mauger, L.Desbonnets, B.Boussouar, M.Schnee, J.Montupet, - France 2
France Télévisions

À 40 kilomètres de Cologne, de nombreuses maisons ont été submergées et des habitants sont portés disparus. Impossible encore pour les secours d'accéder aux sinistrés, ils font leurs premiers repérages en hélicoptère.

Auparavant, il y avait ici des terres agricoles, mais un gigantesque glissement de terrain à Erftstadt-Blessem, en Allemagne, a tout détruit. Vendredi 16 juillet, cette commune était désormais coupée du monde : de nombreuses routes ont été emportées par un puissant torrent d'eau et de boue qui s'est déversé sur la ville après des jours de pluies diluviennes.

>> Intempéries en Europe : suivez l'évolution de la situation dans notre direct

A 40 kilomètres de Cologne, de nombreuses maisons ont été submergées et des habitants sont portés disparus. Impossible encore pour les secours d'accéder aux sinistrés, ils font leurs premiers repérages en hélicoptère.

Dégâts considérables en Rhénanie-Palatinat

En Rhénanie-Palatinat, l'une des régions les plus touchées, les dégâts sont considérables. A Schuld, l'eau s'est retirée, dévoilant des amas de débris, de troncs d'arbres et de tôles.

L'Allemagne dénombrait vendredi à la mi-journée 103 morts. Il s'agit de l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire du pays.

A Erfstadt-Blessem, les autorités font état de plusieurs disparus. "Les secours se mettent en place très doucement car l'eau continue de couler à travers tout le village et on redoute de nouveaux effondrements", explique le journaliste Laurent Desbonnets.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.