Berlin : les jours qui ont précédé la chute du mur

Le 9 novembre prochain, l’Allemagne célébrera les 30 ans de la chute du mur de Berlin. France 2 revient sur ce qui a précipité la démolition de cette frontière entre l'Est et l'Ouest.

FRANCE 2

Ce sont des images qui ont fait le tour du monde. Le 9 novembre 1989 tombait le mur de Berlin (Allemagne) qui scindait la ville en deux : l'Est et l'Ouest. À cette époque, la RDA est ruinée, avec des usines industrielles d'un autre âge. Mais le pays est aussi l'un des plus pollués d'Europe. Il ne reste que l'exode pour les 16 millions d'habitants de la République démocratique d'Allemagne. La fuite massive des Allemands de l'Est vers l'Ouest, via la Hongrie et l'Autriche, est rendue possible par le démantèlement des barbelés du rideau de fer. 170 000 citoyens de la RDA vont ainsi choisir la liberté, essentiellement des individus âgés de 20 à 40 ans. Personne ne peut arrêter cette hémorragie vers l'Ouest.

L'intervention de Mikhaïl Gorbatchev

Mikhaïl Gorbatchev va alors précipiter la chute de la RDA. Invité en octobre pour le quarantième anniversaire du pays, le protecteur soviétique devient alors le principal critique des dirigeants communistes allemands. Il incarne le changement. Dans le pays, des manifestations durement réprimées grandissent un peu partout. Mais c'est le 9 novembre 1989, avec l'annonce d'une loi autorisant les voyages à l'Ouest que le déclic a lieu. Des milliers d'Allemands se précipitent aux points de passage, les gardes laissent faire : le mur de Berlin vient de tomber. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La chute du mur de Berlin (Allemagne). Les derniers panneaux tombent le 11 novembre 1989.
La chute du mur de Berlin (Allemagne). Les derniers panneaux tombent le 11 novembre 1989. (GERARD MALIE / AFP)