Allemagne : les pétards, une tradition dangereuse

Des contrôles ont été renforcés le dernier week-end de l'année, à la frontière franco-allemande, car l'importation de certains engins explosifs est interdite en France.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Des caisses entières de pétards et de feux d'artifice. La ruée en ce moment dans les magasins spécialisés en Allemagne pour être près d'ici le soir du Nouvel An. Au total, 137 millions d'euros de matériel pyrotechnique partiront en fumée en Allemagne, le soir de la Saint-Sylvestre. Des explosions loin d'être toujours maîtrisées. Sur les images des précédents soirs de Nouvel An, à Berlin (Allemagne), on voit des rues envahies de fumée, des fusées manipulées par des enfants. Deux morts l'an dernier, et pas moins de 8 000 blessés dans tout le pays.

15% de la pollution aux particules fines

"Nous avons le plus souvent des blessures graves au niveau des yeux, des éclats qui rentrent dans la rétine", explique Andreas Mohr, de la clinique ophtalmologique de Brême (Allemagne). Autre effet nocif sur la santé, la pollution considérable de ces explosions. Ils représenteront plus de "15% de la pollution aux particules fines émises par l'ensemble des véhicules, sur une année entière en Allemagne", explique le journaliste de France 2 Laurent Desbonnets. Bien que certaines villes vont réguler l'usage des pétards et feux d'artifice, aucune interdiction n'est à l'étude au niveau national.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chaque année, les policiers saisissent des pétards importés en France alors qu\'ils ne sont pas autorisés. Ici, le 29 décembre 2010 à Strasbourg.
Chaque année, les policiers saisissent des pétards importés en France alors qu'ils ne sont pas autorisés. Ici, le 29 décembre 2010 à Strasbourg. (PATRICK HERTZOG / AFP)