Allemagne : les apprentissages n'ont plus la cote

Pour la première fois depuis des années, la croissance allemande s'essouffle. L’apprentissage qui était l'un des piliers du succès industriel du pays s'effondre.

France 2

En Allemagne, il y a urgence à séduire les candidats à l'apprentissage. En dix ans, le pays a perdu 100 000 apprentis. Pour les jeunes, il s'agit d'une formation très professionnalisante et pour les entreprises, une main-d'oeuvre bon marché. Un modèle longtemps gagnant, cité en exemple dans le monde entier. "Les jeunes veulent faire plus d'études, disons qu'ils prennent plus de temps pour décider ce qu'ils veulent faire, beaucoup veulent étudier à l'université après le bac", estime Michael Nätsch, responsable transport et logistique.

L'immigration comme solution

Dans une économie sans chômage ou presque, beaucoup sont moins inquiets à l'idée de trouve un emploi. Plus question donc de s'engager dès 15 ans dans une voie professionnelle. Pour inverser la tendance, certains patrons réclament davantage d'immigration. Une solution loin de faire l'unanimité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des apprentis patissiers au CFA  à Caen (Calvados). Image d\'illustration.
Des apprentis patissiers au CFA  à Caen (Calvados). Image d'illustration. (MYCHELE DANIAU / AFP)