Allemagne : Angela Merkel durcit le ton face à la reprise de l'épidémie de Covid-19

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
T. Cuny, L. Desbonnets, B. Boussouar, D. Fuchs - France 3
France Télévisions

En Allemagne, 65.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés mercredi 17 novembre, un record. Angela Merkel a annoncé de nouvelles mesures pour enrayer la propagation de l'épidémie.

La situation épidémique est très préoccupante en Allemagne. Le pays a enregistré plus de 65 000 nouveaux cas positifs mercredi 17 novembre, un chiffre record. À l'approche des fêtes, alors que les commerçants se préparent pour les marchés de Noël, l'inquiétude est de mise, comme à Dresde. "On ne sait pas ce qu'il va se passer. Est-ce qu'on va pouvoir ouvrir ? Le règlement va-t-il changer ? On fait des insomnies, toute la marchandise est déjà commandée", déplore un homme.

Vaccination obligatoire pour les soignants

Face à cette flambée des cas, Angela Merkel a décidé d'adopter un ton grave. "Au milieu de cette quatrième vague, nous devons prendre la mesure de la situation dramatique que vit l'Allemagne en ce moment et prendre les restrictions qui s'imposent", a expliqué la chancelière. La vaccination devient obligatoire pour les soignants et l'accès aux lieux publics comme les restaurants pourrait n'être possible que pour les vaccinés. Les hôpitaux sont saturés, des lits sont recherchés en urgence, alors que les ambulances tournent en rond, parfois en vain. Certaines régions pourraient réinstaurer le télétravail généralisé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.