Cet article date de plus de six ans.

A REVIVRE | Ukraine : les partisans d'une Ukraine unie se mobilisent

Alors que Moscou annonce que le drapeau russe flotte désormais sur 189 installations militaires, l'Otan estime que la force russe à la frontière de l'Ukraine est "très, très importante et très, très prête." Ce que dément la Russie. Pendant ce temps, des dizaines de milliers de partisans de l'Ukraine unie manifestent à Kiev, sur la place Maidan, symbole de la révolution.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

16h00 : Selon le ministre ukrainien de la Défense, Igor Tenioukh, les capitaines des navires militaires pris d'assaut par les forces russes ces derniers jours en Crimée "avaient l'ordre d'utiliser les armes ". "Pour éviter une effusion de sang, ils n'ont pas eu recours aux armes " a-t-il ajouté.

15h19 : Interrogé sur la chaîne américaine ABC, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Andrii Dechtchitsa affirme que les risques de guerre entre l'Ukraine et la Russie "augmentent [...] Ils deviennent plus élevés ".

13h29 : Le président biélorusse Alexandre Loukachenko reconnaît que la Crimée fait
partie de la Russie : "De facto, la Crimée fait partie de la
Russie. La situation se développe, de fait, et nous serons du côté de la
Russie
"

13h03 : Moscou   dément masser des troupes à la frontière ukrainienne. "Les forces armées russes ne mènent aucune activité militaire non déclarée  qui pourrait menacer la sécurité des Etats voisins " (le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov)

12h57 : Le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov exige la libération "immédiate " du colonel Iouri Mamtchour, le commandant de la base de Belbek, en Crimée, dont les forces pro-russes se sont emparées samedi.

A LIRE AUSSI  ►►► Crimée : les soldats russes font tomber les bases ukrainiennes

12h39 : quelque cinq mille personnes sont rassemblées sur le Maïdan, selon l'AFP. Il y a des banderoles avec l'inscription "Otan " ou "Poutine, va-t-en !" 

12h15 : une foule très importante rassemblée sur la place Maidan de Kiev pour l'unité de l'Ukraine

11h59 :  "Le but de Poutine n'est pas la Crimée, mais toute l'Ukraine (...) Ses troupes massées à la frontière sont prêtes à attaquer à tout moment" , a déclaré Andriï Paroubiï, le secrétaire du conseil de sécurité nationale et de défense devant des milliers de manifestants dans le centre de Kiev. 

 11h52 : Les troupes de Poutine prêtes à attaquer l'Ukraine à tout moment (haut responsable ukrainien)

 11h32 : "Il y a actu ellement un dispositif militaire suffisant à la frontière orientale de l'Ukraine pour marcher sur laTransnistrie si la décision était prise et c'est très inquiétant " affirme le commandant des forces de l'Otan en Europe.

11h07 : "L e drapeau russe flotte désormais sur 189 installations militaires de Crimée " (ministère russe de la Défense)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.