Cet article date de plus de sept ans.

Etats-Unis : les démocrates en quête d'unité à la convention de Philadelphie

Des milliers de délégués démocrates sont réunis à partir de ce lundi à Philadelphie aux Etats-Unis pour désigner Hillary Clinton comme candidate du parti à la présidentielle.
Article rédigé par Frédéric Carbonne
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Hillary Clinton veut se démarquer des outrances de Donald Trump © MaxPPP)

Pour les démocrates, Philadelphie doit être l’inverse de Cleveland. La convention républicaine fut egocentrique, la leur doit être disciplinée et collective. Ce sera donc une photo de famille prestigieuse sur laquelle personne ne manquera, ni Barack Obama, ni Bill Clinton, ni Bernie Sanders qui prendra la parole ce lundi.

 

Le message est évident : toutes les énergies sont indispensables et Hillary Clinton se pose en anti-Donald Trump. "Quand il dit qu’il peut tout régler tout seul, il n’a pas seulement tort, il est également dangereux ", affirme la candidate démocrate. "Nous serons plus forts ensemble. "

Une Amérique de la diversité

Cette convention doit également corriger le tableau crépusculaire dépeint par les républicains. Une Amérique de toutes les couleurs et de tous les genres va donc défiler à Philadelphie. "Vous verrez plus de noirs, plus d’hispaniques, plus de femmes ", se félicite une déléguée de Floride qui résume d’une phrase "Trump, c’est la haine, Hillary, c’est l’amour ". Une démonstration de confiance et d’ouverture.

Mais Hillary Clinton le sait : elle doit aussi montrer qu’elle est un facteur de changement. Elle ne peut pas abandonner ce terrain à son adversaire.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.