Google, Facebook, Yahoo!... livrent quelques informations sur les requêtes de la NSA

Après avoir obtenu le feu vert des autorités, plusieurs géants d'internet ont dévoilé le nombre de requêtes reçues du renseignement américain. Sans pouvoir en dire plus.

Plusieurs grands noms d\'internet, comme Google, Facebook ou Apple, ont publié, lundi 3 février, le nombre de requêtes de la NSA au premier semestre 2013.
Plusieurs grands noms d'internet, comme Google, Facebook ou Apple, ont publié, lundi 3 février, le nombre de requêtes de la NSA au premier semestre 2013. (PAWEL KOPCZYNSKI / REUTERS)

Ils souhaitent regagner la confiance de leurs utilisateurs, écornée depuis les révélations d'Edward Snowden, l'ancien consultant de la NSA. Plusieurs géants d'internet ont publié, lundi 3 février, le nombre de requêtes secrètes déposées par le renseignement américain au 1er semestre 2013.

Google a annoncé avoir reçu des demandes d'informations sur 9 000 à 10 000 comptes, contre 5 000 à 6 000 pour Facebook ou seulement 249 pour Apple. Bien moins que Yahoo!, qui a évoqué plus de 30 000 requêtes, avant de minimiser, en précisant que cela ne correspondait qu'à 0,01% de ses abonnés.

Une publication sous contrôle

"La publication de ces informations est un premier pas dans la bonne direction, a expliqué le responsable juridique de Google. Mais nous continuons à croire à la nécessité de davantage de transparence pour que chacun puisse mieux comprendre les mécanismes des lois sur la surveillance, et juge si elles servent l'intérêt national."

La publication de ces chiffres a été autorisée par le ministère de la Justice américain à condition que les entreprises respectent un délai de six mois après les requêtes déposées par le tribunal chargé du contrôle des opérations du renseignement. L'accord empêche cependant les grandes entreprises de publier davantage de détails sur ces demandes.