Espionnage : les smartphones sont très facilement piratables

En plein scandale des écoutes américaines, une équipe de France 2 se penche sur les techniques sophistiquées pour espionner autrui. Les smartphones sont particulièrement vulnérables.

France 2

Alors que WikiLeaks a révélé mardi 23 juin que la NSA a espionné trois présidents français, la question du piratage revient en force. Un appareil est particulièrement utilisé pour mettre en place un système d'espionnage : le téléphone portable.

Les smartphones sont le talon d'Achille des grands dirigeants du monde, mais aussi de n'importe qui. Des moyens considérables sont mis en oeuvre pour les pirater : logiciels, stations d'écoute, et même des valises ultra-sophistiquées capables d'aspirer toutes les donnes des téléphones à proximité.

Vente légale en France

Nadim Geldeh, expert en matériel d'espionnage, fait une démonstration à France 2. En quelques instants, il accède au journal d'appels, aux SMS, aux photos et vidéos, à la position GPS d'un particulier. Il peut même écouter en direct ses conversations.

En France, la vente de ces moyens d'espionnage est légale. Leur utilisation, en revanche, est particulièrement encadrée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration d\'un homme qui envoie un texto de son smartphone
Illustration d'un homme qui envoie un texto de son smartphone (ZAVE SMITH / IMAGE SOURCE / AFP )