Un trafic de voitures volées entre la France et l'Espagne démantelé, huit interpellations en France

Au total, 40 personnes ont été interpellées et 118 voitures volées ont été retrouvées.  

Des gendarmes à la barrière de péage de l\'autoroute A7, à Valence (Drôme), le 29 mai 2019. 
Des gendarmes à la barrière de péage de l'autoroute A7, à Valence (Drôme), le 29 mai 2019.  (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

Le trafic est estimé à 4,5 millions d'euros. Les gendarmes de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante et la Guardia civil espagnole ont démantelé un trafic de voitures volées entre la France et l'Espagne, a annoncé Europol, l'agence de police criminelle européenne qui a appuyé l'enquête, dans un communiqué publié jeudi 8 août.

Au total, 40 personnes ont été interpellées, dont huit en France, dans la région de Rodez, a précisé une source proche de l'enquête à franceinfo. Cent dix-huit voitures volées ont été retrouvées. Des perquisitions ont été menées dans la région de Madrid, détaille Europol dans son communiqué. D'autres procédures ont eu lieu en France.

Dispositif de falsification

Des substances chimiques et des outils professionnels pour modifier les plaques d'immatriculation, les numéros d'identification des véhicules ainsi que la création de faux documents ont été retrouvés. Des véhicules volés prêts à l'export ont également été saisis. Les preuves rassemblées lors des procédures en France et en Espagne sont en cours d'analyse pour retrouver d'autres véhicules volés.

L'enquête a été initiée en janvier 2018 par les autorités espagnoles. Les trafiquants volaient des documents officiels et des voitures de même marque. Ils falsifiaient ensuite le numéro d'identification et les plaques du véhicule volé pour les faire correspondre aux papiers. Ils revendaient finalement les voitures à des concessionnaires et sur internet. Le prix de revente était légèrement en dessous du marché pour assurer la vente.