Sur Airbnb, un couple loue la maison d'un néonazi et voit débarquer la police

"Nous ne savions rien du propriétaire et disposions de photos du bien, de son adresse et du prix" uniquement, raconte Anne-Sophie dans "Ouest-France".

Un trousseau de clés est posé sur la table d\'une location réservée sur le site Airbnb, le 18 avril 2016, à Berlin (Allemagne). 
Un trousseau de clés est posé sur la table d'une location réservée sur le site Airbnb, le 18 avril 2016, à Berlin (Allemagne).  (JENS KALAENE / DPA / AFP)

Belle mésaventure pour un couple originaire de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) en vacances dans la campagne barcelonaise. Alors qu'il profitait d'une semaine entre amis dans le village de Vilalba Sasserra (Espagne), dans une maison louée sur le site Airbnb, le couple a vu débarquer des policiers d'élite catalans, raconte Anne-Sophie dans Ouest-France, jeudi 29 septembre.

"Alors qu'il prenait son petit-déjeuner sur la terrasse, à 7h30, mon conjoint entend un petit bruit. En levant la tête, il aperçoit un homme cagoulé, armé d'un fusil d'assaut braqué sur lui. Une dizaine d'hommes lourdement armés l'accompagnent. Ils sont à la recherche du propriétaire et perquisitionnent les lieux", explique la cliente du site Airbnb.

L'annonce retirée du site de location

Les locataires de la villa ne le savent pas, mais le propriétaire n'est autre qu'un chef d'un réseau néonazi catalan, déjà condamné pour apologie de l'Holocauste. "Nous ne savions rien du propriétaire et disposions [seulement] de photos du bien, de son adresse et du prix", assure Anne-Sophie. La Nazarienne indique avoir écrit à Airbnb afin "de leur demander un geste pour le préjudice moral subi", mais le site n'a pas accédé à sa demande. En revanche, l'annonce a été retirée.